vendredi 22 septembre 2017

Courir le monde - l'école en voyage


 Evidemment, la question de l'éducation en voyage s'est très vite posée. D'autant plus que les garçons se font grands. 

 


J'avais lu cet article sur les différentes méthodes. Je suis restée sur ma faim.
J'ai vu Etre et devenir, ce film magnifique, et beaucoup lu autour de l'IEF ( Instruction En Famille). Que je trouve fondamentalement passionnante.

J'ai interpellé les uns et les autres parce que j'aime la diversité des points de vue et la discussion. Et j'ai constaté que la question de l'école et de comment on la fait était une question éminemment sensible en France. Une question très polémique.
Un certain nombre de personnes se sont emportées pendant cette discussion ouverte, voire ont porté des jugements franchement insultants sur nos choix de parents.
Alors même que nous n'avons encore pris aucune décision.
Cela m'a interrogé, beaucoup, sur le "autrement", sur le "différent", sur l'exclusion/la marginalisation hors du modèle dominant, sur ce qui était bon pour les enfants, sur notre responsabilité de parents.

J'ai sollicité les conseils des enseignantes actuelles et la mise en relation avec des familles voyageuses. La discussion avec les enseignantes et les équipes pédagogiques nous a conduit à repousser un peu notre date de départ, de façon à ce que le premier semestre soit terminé.
L'école s'est montrée ouverte, intéressée, et nous sommes en train de développer mille projets pédagogiques ( autour de l'itinéraire, autour d'un projet de correspondances…).

Organiser l'école en voyage, c'est prendre en compte l'itinérance et l'inconfort du camping. C'est anticiper et nous préparer à endosser un rôle pédagogique cadré.

Bref, l'école en voyage, ce n'est pas encore calé et cela fera l'objet, encore, d'un autre billet.

mercredi 20 septembre 2017

Lathelize - mes plans couture pour l'automne 2017 et l'hiver 2018


Il m'a fallu de longues semaines, des hésitations, des tergiversations et des brusques éclairs pour arriver à me décider.




Évidemment, en reprenant mon défi de Garde-robe capsule, les éléments restant ne m'inspiraient guère.

J'ai privilégié des jerseys d'excellente qualité tout restant assez fins pour pouvoir être lavés à la main et pouvant sécher en une nuit ( parce que nos projets de voyage se confirment, départ le 25 janvier 2019!).

Mon plan couture pour l'automne et l'hiver à venir est celui-ci :
  • Un sweat dans un merveilleux jersey certifié GOTS à chevrons. Modèle Lekala 4097  déjà pratiqué ici en lurex et ici sans capuche.
  • 2 robes en jersey, longueur midi, le modèle Old School Teacher déjà cousu ici, et un modèle japonais, cousu ici et ici. La plus réussie des 2 aura une deuxième version dans un jersey denim magnifique  (Lillestoff, certifié GOTS). Après des années de couture, j'ai conclu que j'aimais les robes soit courtes (10 cm au-dessus du genou) soit midi ( au moins 10 cm au-dessous du genou). Cette fois-ci, j'opte pour une version longue qui me permettra de les glisser dans mon sac de voyage.
  • Un haut, le haut de la robe Seda, parce que ce petit haut élégant serait un élément chouette de ma garde-robe.
  • Et des legging noirs. 
Et puis, mes fils réclament des pyjamas hivernaux.

Et puis, il faudrait que je couse des sacs pour glisser à l'intérieur de nos sacs de couchage.

Et il faut que je finisse mes abeillons ( si, si, vous savez, ces tissus enduits de cire dont on se sert pour éviter le cellophane).

Tellement d'envies et si peu de temps!

lundi 18 septembre 2017

Fait maison : les glaces de notre été

Il y a 3 ans, j'ai reçu, de la part de mon équipe d'alors qui connaissait mon amour pour le fait-maison/ le zéro-déchet/ le végéta*isme, une sorbetière.


Nous les bénissons tous les étés car depuis que cette machine est entrée dans nos vies, il n'y a pas de semaine estivale sans que nous nous en servions. 
Toutes nos glaces sont véganes.
Nous avons 2 supports habituels:
- des bananes crues réduites en purée
- ou les entremets soja de chez Sojade ( mon préféré, c'est celui-ci )
Ces bases sont versées dans la sorbetière et prennent en 15 minutes.


Nos recettes préférées sont :
* la glace tiramisu, sur une base de bananes, avec du cacao non sucré, du café instantané et un voile de sucre de canne
* les sorbets crus : banane- poire- gingembre, banane- reine claude, banane- quetsches- mures, banane - griottes - vanille
* la glace stracciatella - menthe : entremets soja vanille, menthe fraiche du jardin et pépites de chocolat
* la glace sni*ers : banane-beurre de cacahuètes- pépites de choc

Chez vous, les glaces sont à quoi?

mercredi 13 septembre 2017

Mort aux devoirs de vacances


Cet été, nous avons choisi de mettre les cahiers au feu …et de laisser la maitresse partir en vacances.

 

 


Les garçons devant passer beaucoup de temps avec nos parents respectifs, un peu de temps en camp, nous avons jugé que concentrer la charge des devoirs de vacances sur les 3 semaines où nous voyagions ensemble était le meilleur moyen de monter en pression sans résultats garantis.
Sans compter que cela faisait plusieurs années que je m'interrogeais sur l'utilité réelle de ces cahiers.

Gautier a donc passer des heures à jouer à Stratego, Hotel et Colons de Catane avec son papa. Il a fait le banquier et est devenu super fort en calcul mental. Il a aussi étudié la formation de l'ambre et la géographie de la Baltique, de son propre chef.
Stanislas a été chargé de nous ravitailler en pain en Allemagne, de faire les conversions couronnes danoises -euros quand cela a été nécessaire. Il a relu et (quasiment) appris par cœur la collection complète des Tintin ( et acquis un vocabulaire assez châtié donc). Il a également dessiné un bout de carnet de voyage et étudié les cartes routières avec moi.
Nous avions aussi télécharger ces chouettes carnets d'Europe ( http://eduscol.education.fr/cid56480/mon-cahier-d-europe.html ) , plus d'ailleurs dans l'optique de la préparation de notre grand voyage que dans l'optique cahier de vacances. Et enfants et parents les ont dévoré en quelques jours.
Nous avons aussi joué à Octofun  ( http://www.kaizen-magazine.com/produit/jeu-de-cartes-octofun/ ).

Jusqu'au jour de la rentrée, on s'est interrogé : légèreté coupable ou légitime repos?

lundi 11 septembre 2017

Notre Baie de Somme secrète : Le Crotoy-Abbeville, à vélo, par le canal de la Somme


Nous n'avions jamais songé à consacrer à Abbeville plus que des brefs passages à la librairie ou au cinéma. Cet été, profitant de l'absence des enfants, on y a fait 2 expéditions.



Pour la première, nous avons pris le parti du tout vélo. On a pris le chemin du bassin de chasse au Crotoy, la piste cyclable jusqu'à l'entrée de Saint Valery sur Somme puis la piste cyclable le long du canal.


De Saint Valery à Abbeville, il y a 15 kms tout droit, tout plat, sur une piste où il n'a que des vélos. Elle longe de bout en bout le canal, ce qui permet de voir toutes sortes d'animaux, hérons et ragondins, libellules à foison.
le port de Saint Valery 
Du facile donc, complétement praticable avec une remorque ou avec des enfants. Du facile, quoique, quand le vent souffle contre vous à plus de 80kms, ces 15 kilomètres semblent interminables.
Cette piste mène place Bonaparte, quasiment au pied de la collégiale Saint Vulfran.
Sur le canal, il y a 4 ponts tournants. Et à ces endroits, systématiquement de grands parkings et des aires de pique-nique aménagés. La sortie est donc facilement modulable si l'envie vous prenait d'en faire juste une partie.

La collégiale Saint-Vulfran est d'ailleurs une des pépites d'Abbeville. Elle est gothique et a la particularité d'avoir des vitraux et un chemin de croix très moderne ( que l'on doit au peintre américain Einstein).
Rue des tanneurs, il y a de jolies maisons médiévales qui poussent toutes de guingois.  De façade en façade , vous voila au délicieux parc d'Emonville avec ses parterres échevelés, sa serre désaffectée et sa bibliothèque désuètement 1900.
 Le parc d'Emonville

Juste derrière, vous pouvez faire un mini crochet pour l'église du Saint Sépulcre et notamment pour ses vitraux d'Alfred Manessier, peinte et enfant chéri du Crotoy.

Bref, Abbeville, qui fut presque détruite par les bombardements allemands de mai 1940, recèle quelques trésors qui valent amplement la balade.
La prochaine fois, on vous invite à monter sur un kayak pour découvrir Abbeville par les flots!

vendredi 8 septembre 2017

#jecoudsmagarderobecapsule2017 : la tenue de yoga

Un jour, un article de Smootheries m'a rappelé que j'avais prévu de coudre une tenue de yoga ( deux, même, pour celles qui ont bonne mémoire).


Il m'a rappelé aussi qu'il était hors de question que je mette 70€ dans un legging, pas forcément éthique, qu'il était hors de question que je cède à la tyrannie du tissu technique ( ;-)), qu'il était hors de question que je me tourne encore une fois vers Décat*** pour acheter un legging de plus en plus fragile, cousu dans un tissu de plus en plus fin, sans doute par des ouvrières sous-payées.
Mais il m'a rappelé aussi combien il était agréable de se glisser dans une tenue parfaitement bien coupée, parfaitement à sa taille, dans un tissu tout doux. Combien il était joyeux d'enfiler un vêtement avec un zeste de fantaisie.

Bref, j'ai mis à profit les quelques jours de pré-vacances passés à la maison pour m'y mettre.


Le legging est celui du numéro d'ottobre Women Ottobre 2017/2
J'ai coupé à l'endroit où les fermetures éclairs sont censées débuter.
J'ai allongé la fourche de 3 centimètres car j'ai horreur de sentir mon legging glisser et découvrir le haut de mon postérieur quand je m'étire en chien tête en bas.
J'ai aussi raccourci un peu la ceinture et zappé l'élastique ( en étirant donc la pièce de ceinture pour qu'elle fasse office d'élastique) parce que je n'aime pas la sensation de cisaillement quand il y a un élastique à cet endroit.
Sinon, il n'y a aucune difficulté. Donc coudre un super legging à votre taille ne vous prendra que 45 minutes ( même en faisant des coutures ultra-renforcées pour éviter qu'elles ne craquent quand vous faites la posture de la déesse!).

Pour le haut, je voulais quelque chose de chou. J'ai fait le tour de mes patrons sans rien trouver de convaincant. 
J'ai donc pris mon courage à une main et un patron de débardeur basique dans l'autre et j'ai patronné un débardeur assymétrique.
Attention les pièces devant et derrière ne sont pas complétement les mêmes puisque celle du devant contient ma (minuscule) poitrine et la pièce de derrière ne contient que mes omoplates.

Gautier était écroulé de rire, convaincu que j'avais oublié une pièce, et Stanislas était choqué par ma coiffure " mais enfin Maman, on dirait que tu as 15 ans!".


Les 2 tissus sont des jerseys de coton certifiés GOTS.

Et, bientot sur vos écrans, ma deuxième tenue!
Vous avez déja testé de coudre vos tenues de yoga? L'une d'entre vous a-t-elle repéré des patrons de hauts avec de jolis jeux de bretelles?


mercredi 6 septembre 2017

Nos jours heureux - vivre au paradis


En août, être heureux, c'est plus simple : on est en vacances. Mais à chaque rentrée, je me demande s'il est bien normal d'être heureux surtout pendant les vacances.


Si on se limite à ces seules vacances, on ne s'autorise le bonheur que 10% de notre année ( et encore, en comptant les nuits). Cette année donc, ma résolution de rentrée, c'est de faire des boutures de ces bonheurs fugaces du quotidien, de cultiver le présent.
Dans la même idée, j'ai l'intention de travailler à un carnet du quotidien, tout comme que je crée des carnets de voyage. Je vous les montre d'ailleurs depuis quelques jours sur mon compte instagram.

Vous avez des recettes, vous, pour être heureux, mettons 340 jours par an?

Bon sinon, août a été un mois de jours heureux à Moen. Vous pouvez d'ailleurs retrouvé un article sur notre séjour au Danemark en date du 21 aout.

Et puis, il y a eu :

  • 2 weekends en amoureux. En baie de Somme. Et on s'en est donné à cœur joie. On a diné sur la plage pour admirer le soleil levant. On a rallié Abbeville en VTT par les chemins de traverse, ce qui nous a permis la semaine suivante de mener la même expédition en kayak  ( on voulait vérifier l'aspect des écluses avant de nous lancer!). On a cueilli 60 kilos dans nos vergers préférés ( les vergers écoresponsables du Franc Picard, à Vron). On a fait du longe-côte en baie de Somme.

  • On a déplacé les meubles dans la maison. Et après 5 ans de futon posé par terre, on a acheté un lit ( bardé de toutes les normes possibles, fabriqué en France…je vous ferais un article).

  • On a prévu nos vacances pour l'année à venir et elles s'annoncent grandioses! Normalement, on devrait aller :
*cet automne, un weekend au Havre ( échange de maison) et une semaine à Avoriaz ( chez mes parents) ;
* à Noël, 10 jours à Noirmoutier (échange de maison) ;
*à Pâques on campera dans le Périgord pour tester notre matériel avant le grand départ ,
*et l'été prochain, en Islande et sur l'ile de Vancouver, au Canada, où nous serons accueillis par la tante d'Amaury.

  • On a retrouvé nos 2 poussins, qui ont profité de l'été pour devenir de jeunes coqs ;-)

lundi 4 septembre 2017

1000 jours de yoga - les leçons de l'été

L'hypothèse de départ étant " yoga tous les jours", j'ai glissé dans notre valise mon tapis ( pas le super chouette tout neuf, le vieux patiné qui ne craint rien).



Leçon n°1 : les longs trajets en voiture ne sont pas l'ami du yogi
On a déposé/récupéré les enfants à Lyon; on est allé jusqu'au Danemark et on est revenu jusqu'à Valloire (déposer les zozios deja mentionnés aux grand-parents), on est allés en Baie de Somme.
Très mauvais pour la planète et pas terrible pour la circulation sanguines et les articulations.
On le ressent immédiatement.
Le yoga, et en particulier la posture du pigeon, peut vous aider à vous remettre d'aplomb.
Du coup, on a instauré les quelques postures de yoga obligatoires à chaque arrêt. Du coup, si vous voyez des hurluberlus faire du yoga sur une aire d'autoroute, faites-nous coucou, c'est probablement nous! (fonctionne aussi dans les salles d'attente des gares ou des aéroports).


Leçon n°2: investis dans du bon matériel et ta pratique est embellie
Au début de l'été, nous nous sommes offerts des tapis éco-responsables en jute et caoutchouc pour remplacer les nôtres qui étaient en bout de course.
Ils sont géniaux : ils sont grands, très adhérents et on apprécie beaucoup la texture de la toile de jute sous les mains. Bref, un vrai bon achat.
Et puis, après avoir lu ce chouette article de smootheries, j'ai décidé de faire l'inverse de ce qu'il était probable qu'il fasse comme effet : j'ai sauté le pas et je me suis cousue des jolies et confortables tenues de yoga. Et bien contrairement à ce que je croyais, c'est fait aussi une petite différence.

Leçon n°3 : mets de l'aventure jusque dans ta pratique
J'ai profité des vacances pour varier ma pratique. 
J'ai beaucoup pratiqué avec les vidéos de  Sandra Insoha, pour l'aspect technique.
J'ai testé le yin yoga et le yoga restoratif.
J'ai fait des vidéos Yoga Coaching que je n'avais encore jamais faites.
Je me suis lancée des défis comme réussir le pincha Mayurasana, la posture du paon.
J'ai dégusté comme autant de gourmandises les nouvelles vidéos de My Sunny Yoga

Et vous, le yoga cet été?