lundi 30 mai 2016

Ma poubelle & moi#16: votre boite mail pollue!

A la fin de l'hiver, je suis tombée sur cet article. Les bras m'en sont tombés et j'ai passé les heures suivantes à supprimer des mails.


Pour gagner du temps, j'ai trié les mails par expéditeur puis j'ai coché la case "select all" puis "delete". J'ai également fait un tri drastique dans les mails envoyés.
Enfin, j'ai purgé ma corbeille.
Et de 12278 mails, je suis passée à 264! J'ai donc économisé 400 jours de consommation d'une ampoule.
J'étais si fière que j'en ai profité pour désactiver la quasi-totalité de mes abonnements à des newsletter ainsi que les notifications mail de mes sites préférés.

Engagez-vous également, déclarez le nombre de mails supprimés ici et vous contribuerez à la plantation d'arbres au Sénégal !

vendredi 27 mai 2016

Inspiration garantie- 5 comptes instagram croquis, pinceaux

Je le savais! Je savais qu'une fois tombée dans les méandres d'instagram, j'aurais du mal à m'en sortir. C'est la raison pour laquelle, j'ai mis si longtemps à créer un compte.


Instagram, c'est aussi un filon infini d'inspiration. Je vous présente 5 de mes comptes préférés, de ceux qui donnent l'impression de feuilleter les carnets avec l'artiste, de ceux qui font rêver et qui donnent immédiatement envie de sortir ses crayons.








Le compte @theinkdraw





Le compte @modernbotanics et son site




Le compte d'une de mes illustratrices préférées ( ses carnets de voyage sont incroyables) @nina_sketching/ son site






Vous avez d'autres comptes à me recommander?

mercredi 25 mai 2016

Nos jours heureux - une fête dans le jardin

Depuis la maladie et la guérison de Stanislas, nous avons choisi le bonheur. Chaque occasion de célébrer est saisie. Ainsi, samedi dernier, nous avons fêté la vie et l'amour, entourés de nos familles, pour la première communion de Stanislas.


La préparation de la fête a commencé quelques semaines avant des invitations-aquarelles représentant des fleurs du jardin. J'ai longuement réfléchi ( et consigné dans mon cahier de vie ) à la fête. D'autant que nous voulions avec Amaury une fête zéro déchet et un buffet végétarien ( grosse, grosse transgression ;-)) . Et puis la communion de Clémentine , en avril, à New York, m'a donné de nouvelles idées.



Et puis, j'ai consacré un certain nombre de soirs à ranger, faire des bouquets, faire les courses puis la cuisine. A vérifier les prévisions météo aussi parce que la maison est toujours en travaux et que nous ne pouvons recevoir que dehors.




Au menu, il y a eu :
- un houmous petits-pois/ menthe/feta
- un houmous pois chiches/tahin/citron
- des crudités à grignoter : bâtonnets de concombre et de carottes, tomates cerise
- un pain merveilleux du chant des meules ( l'amoureux de La chou fleur)
- des minis pizzas
- une salade carottes- ananas
- une belle tranche de Cantal entre-deux, de l'abondance, un Coulommiers et de la fourme d'Ambert
- de la mousse au chocolat vegan ( recette du livre Vegan de Marie Laforet)
- une salade de fraises
- un banana cake vegan citron-sésame

Les assiettes, couverts, gobelets sont compostables et viennent de chez Bio Futura.


Et je portais une robe memade, bien entendu!


jeudi 19 mai 2016

Jodphur - une tunique

Jodphur, pour les délicats motifs argentés du voile de coton, qui me rappellent les dentelles de marbre et les pochoirs sophistiqués des palais des maharadjas.


Lors d'une réunion, j'ai croisé une femme qui portait une jolie tunique avec un pli creux. Déformation couturière, j'ai immédiatement vu le dessin technique d'une tunique Pochée, expérimentée il y a quelques années.
Dans mon placard, il y avait un coupon de voile blanc, aux motifs argentés. Très délicat et très transparent.



J'ai donc cousu un débardeur gris à porter en dessus. Le patron du débardeur est celui du livre Mes indispensables en maille, que je fais et refais, sans lassitude. Mais une fois le dernier ourlet à l'aiguille double cousu, le débardeur godaillait de partout, proprement inmettable. La faute en revient au jersey choisi, qui n'était absolument pas élastique.


J'ai donc cousu un deuxième débardeur dans une beau jersey gris, à cotes, qui dormait dans mes réserves depuis...longtemps.


Et la tunique s'est cousue toute seule ou presque. 
J'ai simplifié le dos en enlevant les fronces car la tunique est déja très ample. Il s'agit d'un modèle du magazine Pochée ( qui étaient à la couture il y a quelques années, ce que les patrons indépendants sont à la couture aujourd'hui ;-)). Pour la rédaction de ce billet, j'ai recherché un lien mais le magazine n'est plus vendu tel quel. Il existe désormais en français ; ce sont les hors-série Coudre, c'est facile.
Portée seule, je ne suis pas sure du rendu car les manches comme l'encolure sont très larges. 
Je suis sure en revanche qu'avec ses discrets motifs et ses jolis boutons,elle égaiera avec facilité mes vestes de tailleur ( grises!)



mercredi 18 mai 2016

Remue-méninge : 5 conférences TED de personnes qui changent le monde

Ci-dessous une sélection réjouissante de conférences par des personnes qui concrètement changent le monde:


Incontournable, la conférence TEDx de Pierre Rahbi


Intéressant et facile, l'arrondi


L'épicerie solidaire de Guillaume Pabst


La guerilla gardening ou comment protester avec des fleurs


Mathieu Ricard et son plaidoyer pour l'altruisme.

Pour moi, ils démontrent que chacun peut être le changement. Visons l'effet boule de neige, soyons le changement!
Je vous embrasse!

lundi 16 mai 2016

Ma poubelle & moi #18 : la vérité sur le temps que prend une démarche zéro déchet

Quand on se lance dans une démarche de réduction des déchets, c’est une des toutes premières questions qu’on se pose et que l’on nous pose ! Quelques reportages ici ou là ont d’ailleurs particulièrement souligné cet aspect (et quelques billets ont tenté de faire la part des choses )

Cookies vegan tout chocolat ( livre Vegan de Marie Laforêt)/ banana bread citron sesame

La vérité est …que cela dépend de votre situation initiale.
Je cuisine depuis toujours : d’abord parce que j’ai longtemps été allergique au blé ( et après 20 ans d’éviction, elle a disparu), ensuite parce que nous sommes très gourmands et végétariens, enfin parce que nous voulions que nos enfants mangent sain et bio.
Notre démarche de diminution des déchets n’a donc que peu augmenter mon temps de préparation. Il n’y a que les goûters des enfants que j’achetais et que je fabrique maintenant. Sauf la compote, qu’il m’arrive encore d’acheter aux Coteaux nantais (vergers biodynamiques), parce qu’elle est si délicieuse que je n’y résiste pas.

Comme Amaury et moi travaillons à temps plein, plutôt loin de chez nous (globalement, je quitte la maison entre 6h30 et 7h, Amaury à 7h30 avec les enfants, et reviens entre 19h30 et 20h30, Amaury à 19h15), je prépare tout à l’avance. Cela me permet également d’optimiser l’utilisation du four et des différents ustensiles de cuisine.

Globalement, j’y consacre la fin d’après-midi de mon dimanche. Il me faut environ 3 heures pour préparer le plus gros des repas de la semaine, sachant que je prépare également des lunch-boxes pour Gautier et à nouveau 1h30 le mercredi soir.

Nos dîners sont simples et doivent pouvoir se réchauffer aisément :
-          Il y a toujours des soupes et des salades de crudités, ainsi que de quoi les accompagner (madeleines ou pop corns salés, crêpes ou blinis, pois chiches ou galettes de céréales)
-          Il y a souvent des currys de légumes ou de la ratatouille en saison car ils se bonifient en recuisant
-          Il y a toujours des gratins et une tarte salée.

Ce qui m’a surprise, dans notre démarche de réduction des déchets, c’est plus le temps passé en essais, en erreurs, en deuxième/troisième/quatrième essais. Par exemple, nous en  sommes à notre 3ème tentative pour trouver la lessive idéale.
Après plusieurs mois de shampooing au lierre, nous sommes repassés au shampooing bio. Avant sans doute, un nouvel essai cet été (j’aimerais essayer le shampooing solide). 
Nous avons testé plein d'endroits pour avoir des fruits et légumes bio. Finalement avec 29 autres familles des environs, nous avons crée une AMAP qui nous fournira désormais des légumes bio, et peut-être à l'avenir, des fruits.


J’avais complètement sous-estimé de temps de tâtonnement. Et je ne me rappelle pas en avoir trouvé trace dans les différents livres, témoignages lus. Changer de mode de vie prend du temps et se fait par itération. Et c’est parfois, un peu, décourageant.

Qu’est ce que vous en pensez ? Cheminer pour restreindre vos déchets vous demande-t-il plus de temps ?
Quelque soient vos progrès, je vous dis BRAVO!

jeudi 12 mai 2016

Lathelize 2016 : jour de fête - une robe noire


L'autre jour, pour le boulot, j'ai assisté à un atelier "dress for success" avec Fanny Auger, figure incontournable du coaching en image. Elle nous a démontré, entre autres, que la couleur noire était pas forcément seyante et était, finalement, assez "contre-productive" en termes de "prise de leadership sur son auditoire".


Je n'ai vraiment pas adhéré à son approche, que j'ai trouvé superficielle. Alors qu'il y a évidemment beaucoup sur cette question. 

Et cela ne m'a pas empêché de me coudre une robe...noire.
En feuilletant le numéro Ottobre 2016/2, la robe de couverture, le dessin technique de la robe de couverture m'avait fait de l'oeil. Et j'avais le prétexte de la première communion de mon grand poussin.
J'ai opté pour un jersey de coton, très lourd, en maille polo, acheté, je crois, chez Mam'zelle Fourmi.


La réalisation n'est pas très compliquée. 
J'ai fait et refait plusieurs fois car je voulais une robe parfaite et notamment des plis parfaits et des emmanchures parfaites. 
J'ai repris un peu les emmanchures, qui baillaient.
J'ai allongé de quelques centimètres la jupe car elle me semblait un peu courte.

Je la trouve vraiment seyante mais je me demande si elle est adaptée à une cérémonie religieuse ( étant entendu que j'aurai une veste). 
Qu'en pensez-vous?


lundi 9 mai 2016

12 semaines avec un bracelet connecté : j'offre un vivofit/édit la gagnante!

Certain (e)s e savent , je travaille dans une entreprise où la valeur cardinale est la performance. J'ai reçu, en janvier,comme tous les patrons de service, de la part de mon employeur un bracelet connecté, un vivofit de Garmin.


Avec le commentaire suivant " pour pouvoir vous géolocaliser" ( vive l'entreprise libérée et le management bienveillant ;-)).
Bon, comme ça m'intriguait quand même, je l'ai connecté.
Il donne le nombre de pas, l'écart de pas par rapport à l'objectif, le nombre de kilomètres faits, la consommation théorique de calories correspondantes, la date et l'heure.


Après 12 semaines d'utilisation des fonctions pas et sommeil (je refuse d'utiliser les fonctions de calories, etc...), voila mes conclusions:
* le bracelet connecté reste un gadget, imprécis. Par exemple, si vous avez la main dans la poche, les pas faits ne sont pas décomptés comme les kilomètres faits à vélo. Donc si vous êtes sportifs de haut niveau ou que vous avez besoin de suivre, d'un point de vue médical, vos performances, fuyez!
*c'est assez motivant! J'avoue qu'il m'arrive désormais de faire un tour postprandial avec Amaury pour atteindre mon objectif de pas. Lequel croit si vous l'atteignez régulièrement. Cela dit, j'adore cette promenade de 15 minutes, en amoureux, après le dîner. Et les garçons, le weekend, sont très attentifs au nombre de pas et tiennent, absolument, à dépasser les 10000.
*Il reste assez discret et est portable au bureau. 
*J'ai découvert que les jours où je suis fatiguée sont ceux où mon temps de sommeil profond est inférieur à 3h, les jours normaux sont ceux où mon temps de sommeil profond oscille entre 3 et 4h et les jours waou sont ceux où celui-ci dépasse les 4heures. Dommage que le bracelet n'indique pas comment on dort en sommeil profond!


Bref, c'est intéressant mais je ne vois pas passer le reste de mon temps avec un "bracelet électronique" au bras.
Du coup, je l'ai enlevé et ne m'en sers qu'en des occasions précises, comme lors du défi #DubnididuSpring.
Comme à cette occasion, j'ai eu plein de questions, j'ai décidé de l'offrir à l'un/ l'une d'entre vous.
Laissez un commentaire ci-dessous et je tirerai au sort.
Édit du 16 mai 2016: le random generator a désigné le commentaire 7. C'est Marick! 

jeudi 5 mai 2016

Cocon - une robe grise

Dans un podcast, j'avais étudié avec vous le numéro Ottobre 2016/2, ma déception première et puis, en y regardant bien mes projets. Le premier à voir le jour est la robe pieced.


La robe Pieced est un cocon, une robe un peu ronde, avec une jolie encolure et des petites manches kimono, une robe avec des poches.


La réalisation est enfantine. Je me suis contentée de la raccourcir un peu et, folle initiative, de mettre du passepoil gris aux manches.
Du simple, du sobre, du rapide mais aussi du portable, du porté, du discrètement féminin. 


La couture de cette robe m'a ramenée au temps où nous cousions des robes japonaises, des robes portant simplement des noms de lettre, et notamment la fameuse robe D.
Cette robe est une robe D, version 2016, une robe D comportant donc des pinces poitrine, des poches prises dans les coutures et une découpe générale bien pensée et seyante.


J'envisage de me faire quelques hauts avec ce patron, en lin ou en voile, pour le printemps et pour l'été, pour la maison ou pour le boulot.
Mon tissu est un chambray gris, damassé de discrètes fleurs ton sur ton. Je me demande d'où il vient ( sans doute Modes & Travaux?).


Je me demande si elle n'est pas un peu courte; je verrai à l'usage.
Vous avez vu ? je laisse pousser mes cheveux ;-)

mercredi 4 mai 2016

Nos jours heureux - avril 2016

En avril :



* nous avons flâné sur les plages de la baie de Somme avec des amis. Il y a eu de très grandes marées ( coeff.117), du grand vent et des jours ensoleillés.


*notre potager a prospéré et nous avons commencé à nous régaler de mesclun, de jeunes poireaux et d'épinards frais.


* j'ai beaucoup couru, d'abord pour répondre au défi #DubnididuSpring, ensuite parce que j'y ai pris beaucoup de plaisir. Au final, 256 kilomètres pour le défi et 275 kilomètres ce mois-ci :-). Et une merveilleuse surprise, la course RunAsOne dans Central Park le 24 avril ( et j'ai fait un bon chrono, tout comme Amaury qui m'accompagnait et qui m'a épatée!)


* il y a eu un déjeuner avec mon frère et sa famille.

*il y a eu de très bons moments au boulot, la concrétisation de projets de plusieurs mois.





( une partie des photos sont issues de mon compte Instagram)
* il y a eu mes premières vacances, depuis 8 mois, et les retrouvailles avec les copains, de l'autre côté de l'Atlantique. Qu'est ce que c'était bon de voir!
* donc il y a eu New-York, avec les enfants, et du temps passé ensemble, tous les 4

Merci tout spécial pour la gentille lectrice qui m'a envoyé un mot concernant l'EMDR. J'ai malencontreusement effacé ton mail et n'ai pas pu te répondre. Merci à toi!