samedi 31 janvier 2015

Bouquinons #61 - mauvaise pioche


Pourtant, L'oubli que nous serons m'était recommandée par les bibliothécaires qui connaissent mes goûts, pourtant les commentaires des lecteurs précédents étaient élogieux...Pourtant, ce livre m'a modérément convaincu. Au final, je crois que j'ai préféré le prologue que le livre. Et pourtant, j'ai aimé les personnages, la langue et le thème.
A réessayer peut-être un peu plus tard dans l'année ( en cliquant sur le lien, vous vous retrouvez chez Décitre et vous pourrez lire le commentaire afférant)

On reste en Colombie avec Les réputations. Je suis encore restée sur ma faim tant j'ai trouvé l'intrigue jouée d'avance. En revanche, j'ai aimé la description du process créatif, l'excitation et l'angoisse de la page blanche avant le premier trait. Le personnage principal est un caricaturiste reconnu et influent. Il reçoit des honneurs publics, déclenchant chez lui une relecture de son parcours. 
Et mon envie de découvrir la Colombie s'est confirmée!


Et rien d'autre. Si ma plume était acérée, je dirai que tout est dans le titre. Et rien d'autre. J'ai parcouru toutes les pages en attendant que l'histoire commence...
Quelqu'un a-t-il un avis différent qui me permettrait de le réemprunter avec bonheur?

J'ai abordé Nos étoiles contraires avec des pincettes. En raison de son histoire. En raison de notre histoire. En raison de toutes les louanges que j'avais entendu dessus.
En tenant compte du fait qu'il s'agit d'un livre Jeune adulte, je ne peux que lui reconnaître un certain mérite. Les personnages sont vrais, les situations sont vraies, l'intrigue est bien menée.
Une jeune fille atteinte d'un cancer rencontre et tombe amoureuse d'un jeune homme en rémission.
Ils décident de partir à Amsterdam à la rencontre de l'auteur d'un livre qui a changé leur vie.
Mais, je l'ai trouvé un peu creux, un peu factice. Et recommande plutôt sur ce genre de sujet le bouleversant Oscar et la dame en rose d'Eric-Emmanuel Schmidt.

mercredi 28 janvier 2015

Feu d'artifice- une robe de fête

Peu avant Noël, j'ai craqué pour deux numéros d'Ottobre women de 2011 dont les pages de dessin technique me faisaient rêver. Et puis, j'avais de jolies nouvelles à fêter.


J'ai commencé par la jolie robe Old-school teacher du numéro 2011/5 dans un joli velours 100% coton noir, brodé d'arabesques caramel et lilas.
J'ai dû avoir un moment d'absence au moment du décalquage car au fur et à mesure du montage, je me suis rendue compte que la taille était définitivement trop fine, même en arrêtant de respirer, de manger et de s'asseoir.

Avec l'aide de Pépite et le soutien moral de nos maris (qui s'étouffaient de rire), j'ai repris la robe et ajouté une fine bande de tissu dans le dos. J'ai aussi déplacé la fermeture éclair du dos au flanc gauche. 
Et la magie a opéré, j'ai passé ma robe et l'effet a été waou!


Et en termes de wearability project?
Ma robe Feu d'artifice est:
- seyante : 5/5. Canon, je trouve, en toute modestie.
- polyvalente. 4/5. Oui, je trouve, même si j'ai choisi de vous la présenter uniquement en version semaine.
- compatible avec le reste de ma garde-robe: 5/5. Difficile de faire plus neutre qu'une robe noire.
- confortable: 4/5. Moyennant l'apport de quelques centimètres dans le dos, cette robe est parfaite.
18/20, je crois qu'il faut que j'en refasse quelques exemplaires :-)


Ha, et quant aux jolies nouvelles : 
- nous fêtions Noël
- la démission et le nouveau poste d'Amaury
- et ...ma démission et mon nouveau poste (je suis HEUREUSE!) qui amènera peut-être ce blog à prendre un virage un peu différent. Virage qui me chatouille depuis un moment autour de la formation professionnelle, de la construction de parcours professionnel et du leadership au féminin (ou pour le dire autrement mes réflexions sur "être chef, avoir des convictions fortes et les appliquer, être une femme dans un milieu masculin, être inspirant" rien que ça!)

Edit à toutes les couturières qui passent par ici, je ne saurai trop vous conseiller de prendre le temps 
- de lire un article de Saki ici
- de lire le débat qui fait rage sur thread and needles sur ce soupçon de plagiat ici
- et si vous avez les patrons incriminés de demander des explications à leur créatrice


Lathelize, jour après jour - les frimas de janvier + edit du 28/01

Quelques photos de décembre se sont glissées dans cette collection ( un indice : elles comportent du ciel bleu, du soleil et la Méditerranée)...


Robe Feu d'artifices (publication demain!) pour soirée de Noël/ varobe et gilet plein de pep's


Haut orchidée/ robe petits pois


Haut Gris boulot/ caraco indigo et cache-cœur "un petit pull marine" ( publications au printemps)


Haut orchidée et short Six-Fours/ haut lavallière et cache-coeur "un petit pull marine"




Tee-shirt Prana/ Veste Blanc (publication au printemps)



Robe un matin de janvier/ Robe Gingembre


Robe Ivy et veste les matins frais ( publication à venir)/ vareuse Fahamore et veste flocons


Tunique simplissime/ tunique qui brille et veste noire Lathelize ( si basique que je ne l'ai jamais publiée)

 Robe les 2 font la paire / Haut jamais assez de rayures

 Robe babydoll/ Tunique Onion et gilet Aspen ( publication à venir)

Juste une jupe noire et tunique pluie verglaçante/ pantalon cousu avec ma maman en des temps immémoriaux ( il faudrait que je retrouve le patron, non?)




Tunique pluie verglaçante / short les nabis m'ont dit

Faute de temps (et de lumière) le matin, je laisse "lathelize, jour après jour" de côté.
On se retrouve pour le me-made-may!

Edit à toutes les couturières qui passent par ici, je ne saurai trop vous conseiller de prendre le temps 
- de lire un article de Saki ici
- de lire le débat qui fait rage sur thread and needles sur ce soupçon de plagiat ici
- et si vous avez les patrons incriminés de demander des explications à leur créatrice

mardi 27 janvier 2015

52 semaines 52 gravures - semaine 5 : les pins

Dernier souvenir des vacances! 

J'aime tellement ces arbres :  j'aime leur parfum, synonyme des vacances, j'aime leur forme, qui raconte la plupart du temps le vent dominant, j'aime la couleur de l'écorce comme la couleur des aiguilles...


J'ai fait plusieurs impressions, dans des couleurs différentes.


Retrouvez toutes les participations sur notre tableau Pinterest collectif.

lundi 26 janvier 2015

365 jours de yoga #8 - un peu au-delà de ce qui semblait possible

Quand j'ai véritablement commencé le yoga, j'ai réussi, d'emblée, un certain nombre de postures. Ce n'est qu'après que j'ai réalisé qu'elles n'étaient que des imitations.

Je ne les réussissais qu'en m'appuyant sur mes capacités sportives, en utilisant les ressources de 20 ans de pratique du demi-fond ( 10 kms deux fois par semaine) conjuguée selon les années et les saisons avec de la natation, du vélo, du ski de fond ou de la boxe française. Ces postures ressemblaient à des postures de yoga mais elles étaient plutôt des performances physiques.
La lecture d'un certain nombre de livres, l'observation minutieuse de quelques photos prises pendant mes séances mais aussi la concentration aiguë sur la séance m'ont aidé à comprendre, à réaligner, à étirer et à étendre.

J'aime, dans le yoga, cette permanente remise en cause, cette nécessaire persévérance
Ce n'est pas parce qu'on a réussi une posture une fois qu'on est assuré (e) d'y parvenir à nouveau. Une séance réussie nécessite la pleine conscience, la contribution de chacun des muscles. 
C'est pourquoi une séance se traduit par de la sueur!


samedi 24 janvier 2015

A la recherche du patron de pantalon parfait #1

Je suis à la recherche du patron de pantalon parfait : celui que j'enfilerai sans y penser, celui qui m'ira comme un gant, celui que je pourrai décliner dans toutes les matières.



*Caractéristiques fondamentales du dit pantalon :
- il doit être relativement taille haute,  parce que j'ai horreur de montrer l'élastique de ma culotte
- il doit être dans une matière incluant un peu de stretch: c'est quand même beaucoup plus confortable
- il doit avoir le zip sur le coté  :  parce que je trouve cette coupe plus bienveillante notamment après deux enfants/ Et aussi parce que je n'oublie jamais de fermer le zip de coté alors que le zip devant, c'est une autre histoire ;-)/et enfin parce que mes compétences techniques en couture m'autorisent à poser proprement une fermeture éclair sur le coté et que l'idée de monter une braguette me terrorisent
- cela va sans dire mais il doit être à ma taille (et donc exister en taille 32)
- ce ne sera pas rédhibitoire mais il devrait avoir des poches

* Patrons repérés :
- le pantalon strech and flattering du Ottobre 2014/2, projet éliminé après la réalisation homérique d'une toile. Trop moulant et pas forcément flatteur sur mon type de silhouette
- le pantacourt Scooter du Ottobre 2010/2, à rallonger en pantalon. Pour mémoire, je l'ai déja cousu ici.


- un pantalon issu du magazine japonais Female Spring 2010, déja cousu ici : l'avantage est qu'il a des poches et qu'il taillait bien. L'inconvénient est sa taille basse et le fait que je le trouve un poil ajusté.




- je me laisserai volontiers tenter par le patron Simplicity 7760, qui a la taille haute, des poches, le zip sur le coté et un certain style : qu'en pensez-vous?




Si vous avez d'autres patrons à me recommander, je suis toute ouïe!
Et on se retrouve, bien sûr, pour les différentes étapes de cette odyssée!



vendredi 23 janvier 2015

52 semaines, 52 gravures - semaine 4 : gourmandise

Au creux de l'hiver, après que les fêtes soient passées, le summum de la gourmandise, ce qui fait briller les yeux de gourmandise, ce sont des fruits exotiques, colorés et vitaminés.


Impression bicolore, vert clair et sépia. J'aime l'effet poilu de la peau...





Et imprimé sur mon agenda, pour mettre un peu de couleur dans ma vie professionnelle.

Retrouvez toutes les participations sur notre tableau Pinterest collectif.